La chronique de NEW

ARTS CONTEMPORAINS AU CAMEROUN: SI ON EN PARLAIT (Cinquième partie)

Art contemporain au Cameroun / www.tallartistik.com

Et les dames alors ? On ne saurait terminer cette longue litanie de noms qui hissent leur talent au superlatif, sans évoquer quelques uns appartenant à la gente féminine, bien qu’évidemment moins nombreuses à se risquer dans cet univers par trop élitiste. Des figures d’excellences telles que : Marie Marcelline FOUDA, NGO BALLOGOG Rose Devitelle, Justine GAGA, Ginette DALEU, Edwige NDJENG, Eliane BITJOKA, AWA MAZONGUI (originaire du Congo, mais dont la carrière a connu son plein envol au Cameroun aux côté de deux monstres sacrés, Samuel DALLE et Christine TSALA, avec qui ils ont formé le Collectif Cocorico), Chrystele Alice, Gabrielle BADJECK, Bienvenue FOTSO…

Art contemporain au Cameroun / www.tallartistik.com
Art contemporain au Cameroun / www.tallartistik.com

Rassurez-vous ! Elles sont encore plus nombreuses à avoir tout autant que celles déjà citées des propositions artistiques fortes intéressantes. Mais les défaillances de la mémoire en raccourcissent malheureusement la liste. En revanche, pour les faire honneur à elles toutes, comme pour les messieurs, faisons plus amples connaissance avec ne serait-ce que trois d’entre elles.

À lire: Arts Contemporains au Cameroun: Si on en parlait (quatrieme-partie)

Christine TSALA est une histoire passionnante à elle toute seule. Nul besoin d’entrer plus en détail pour la raconter, il suffit de parcourir son œuvre atypique pour nous pénétrer suffisamment de la richesse de sa personnalité. Douce, chaleureuse et sociable, c’est ce qui se voit dans le choix des tonalités tantôt froides, tantôt chaudes de sa palette. C’est surtout la vivacité de son intelligence que l’on perçoit en premier quand on lit les figures complexifiées à volonté sur la toile, pour épouser l’élégance et la pugnacité féminine, dont elle se fait naturellement le chantre.

Christine Tsala Artiste Plasticienne camerounaise / Art contemporain au Cameroun / www.tallartistik.com
Christine Tsala Artiste Plasticienne camerounaise / Art contemporain au Cameroun / www.tallartistik.com

Parce que Christine est surtout styliste dans son genre ; elle décrit des tendances, découpe des modèles, habille des femmes, les sublime, rehausse leur glamour, en fait des phénomènes urbains, fait l’éloge de leur créativité, de leur apport dans la construction de toute nation, les élève littéralement au rang d’icône de nos sociétés. Et elle le fait si bien dans ce style dépouillé, fait d’une certaine déconstruction du réel, d’épuration sommaire des formes serpentant sur la surface de la toile imbibée de présence de matériaux hétéroclites, mettant en relief de manière sublime son africanité. En tout cas, cet immense artiste, à force de travail et de détermination a réussi à se faire une place glorieuse dans ce monde très sélecte de l’art contemporain, devenant par son rayonnement artistique tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays, une des figure de proue de la culture camerounaise.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Sa modestie impétueuse cache difficilement l’immensité de son talent et de son potentiel artistique. Elle entre à l’IFA de Mbalmayo comme elle en ressort, pétrie de talent et nantie d’un bagage livresque et artistique exceptionnel, avec des promotionnaires émérites, Jean Jacques KANTE, Hervé YOUMBI, pour ne citer que ceux-là. Trêve de suspense ! Il s’agit d’Eliane BITJOKA. Sa création artistique riche et variée, en termes d’écriture rivalise d’adresse avec sa profondeur d’âme, son dynamisme, et ses valeurs hautement humanistes.

Éliane BITJOKA Artiste Plasticienne camerounaise / Art contemporain au Cameroun / www.tallartistik.com
Éliane BITJOKA Artiste Plasticienne camerounaise / Art contemporain au Cameroun / www.tallartistik.com

Elle nous restitue son savoir sur différents supports et matériaux, également en le partageant avec d’autres qui s’abreuvent à sa source intarissable. La singularité de son champ d’expression a quelque peu du mal à se détacher de l’école italienne d’art contemporain, prédominant à l’IFA. Néanmoins elle se détermine par une approche très incisive s’inscrivant dans une dynamique et une progression constante. Elle se traduit aussi par le choix des sujets et thématiques qui mettent l’humain au centre des préoccupations sociales, économiques et politiques. C’est aussi une forme d’interpellation à plus de spiritualité, moins débridée bien-sûr. Elle s’étale enfin sur la pluralité des styles empruntés (abstraction, cubisme, expressionisme, figuration libre…), asservie par un particularisme dans les effets chromatiques, l’animation vibratoire qu’elle donne à la couleur et au graphisme rigoureux, dont elle entoure sa composition. Toujours est-il dit que c’est avec cela, en peinture, sculpture, comme en design vestimentaire, qu’elle a su s’imposer sur la scène artistique camerounaise et africaine.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

On ne saurait terminer ce tour d’horizon de la gent féminine sans évoquer l’une de celles qui a écrit de très belles pages de ce noble art, à savoir Ginette DALEU. Juste un petit bout de femme, mais à la tête bien pleine. L’une des premières promotionnaires de l’IFA de Mbalmayo, elle s’est très vite tracé un chemin, certes sinueux au milieu des hommes de valeur, voguant toujours plus vers l’excellence, suscitant au passage tant de vocation et de passion.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ginette a su construire une palette extrêmement riche et variée, nourrie au départ par l’école d’art contemporaine italienne, mais qui en s’affinant s’en est détachée pour se singulariser de façon exceptionnelle. Elle sait manier avec subtilité différents styles artistiques, allant du réalisme au pop’art, en passant par une certaine abstraction. Toujours dans une quête permanente d’expressivité, elle se nourrit, autant qu’elle nourrit sont art de sommes d’expérience, de réalités rencontrées ça et là aux détours de ses très nombreux déplacements pour représenter le Cameroun aux quatre coins du monde. Elle leur donne vie de manière empirique sur la toile enrichie très souvent de collage de matériaux ordinaires, mais qui en rajoutent à la sublimité de formes traités, de lignes tracées, de couleurs enchevêtrées, de perspectives dégagées, pour traduire des sortes de processions urbaines enjolivées. Elle n’a pas finit de conquérir tous les cœurs amoureux des arts visuels, cependant qu’elle a achevé depuis des lustres de conquérir une place de choix dans l’univers très sélect des arts contemporains qui rayonnent si bien au Cameroun vers le monde entier.

Bien évidemment, il n’était pas possible de mentionner tous le monde, d’évoquer les hauts faits de chacun de ceux dont il est fait allusion ici, ni de souligner toutes les pratiques artistiques qui relèvent de ce type d’art. Des pratiques et leurs propositions esthétiques, telles que le design de mode n’ont presque pas été évoquées. Pourtant là aussi, le Cameroun regorge de nombreux grands talents. Pour ne citer que quelques uns : Esterella, Jeman, IMAN AYISSI, Parfait BEHEN, Kréyann, etc.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Des artistes dont les créations tutoient en termes de valeur celle des plus grands d’ailleurs, mais qui du fait de la vacuité ambiante qui entoure les secteurs créatifs, sont moins consommées à l’intérieur du pays. On préfère généralement aux chefs d’œuvres d’ici de pales copies fabriqués ailleurs, pour peu qu’elles soient estampillés de quelques griffes ou de créateurs d’Occident. Pourtant dans des conditions parfois extrêmes, pour ceux qui sont restés ici, ils rivalisent d’adresse pour offrir au monde une richesse esthétique hors du commun et être ainsi des ambassadeurs parmi les plus dignes du Cameroun dans leur domaine d’expression respectif.

À lire : Hommages à Manu Dibango: Taiwe Jean Pierre, Ba cyril et kobe williams disent leur reconnaissance

Comment here

Résoudre : *
12 + 18 =