Les 7 noms de la victoire au Festival Caravane de l’Humour : Ulrich Takam, Hector Flandrin, Jean Bigmop Djansan, Mamiton, Comédie presse, One 2 One et Fingon Tralala

Affiche de la huitième édition du Festival Caravane de l'Humour

Affiche de la huitième édition du Festival Caravane de l’Humour

La journée du 13 juillet 2019 a sonné le glas de la huitième édition du Festival Caravane de l’Humour avec la marche sportive organisée à Ndokotti. Mais avant, au cours de la soirée du 12 juillet, elle a connu une apothéose phénoménale avec la cérémonie des Awards célébrée à Somatel Hôtel à Bali.  Au rendez-vous : sourires, éclat de rires et fous rires. Les émotions étaient authentiques et touchantes. Les invités ont librement abordé les stars de l’humour pour des selfies à n’en plus finir. Mieux encore, les remerciements des organisateurs et des vainqueurs ont résonné de part et d’autre de la salle de réception de 22 heures à 23 heures 30.   

En introduction, Black Oya le promoteur du festival a tenu à rappeler aux invités que le Festival Caravane de l’Humour est dédié à ceux et à celles qui luttent et qui ont lutté pour ce métier, d’où la présence des vedettes Tagne Kondom et Fingon Tralala à qui l’édition de cette année a tenu à rendre hommage. Ses mots étaient gorgés d’humilité et de communion. Il n’en revenait pas de l’ampleur de cet évènement : « je suis surpris et très étonné de savoir que le projet que nous avons monté est en train de prendre une tournée haute » a-t-il dit avec une vive joie.

Après ces mots de gratitude, le prix de la meilleure création humoristique a été remis au porte trophée de Ulrich Takam. Elle a passé le relais à Hector Flandrin sacré meilleure révélation humoristique. Il s’est ensuivi la remise du trophée de la caravane de l’honneur par Fingon à Jean Bigmop Djansan animateur de l’émission canne amère dans la partie Ouest du pays. L’expression de sa gratitude a passé la main à un moment d’émotion intense offert par Cabrel Nanjip. Il a partagé ouvertement la tristesse et la déception ressentie vis-à-vis de son échec. Il ne sera surement pas rentré avec un Awards mais il aura su attiser la sympathie des invités en leur ouvrant son cœur.

La meilleure interprétation humoristique de l’année a été décernée à Mamiton qui en a reçu le symbole par son confrère Moustique le charismatique. Elle est restée fidèle à elle-même en remerciant le promoteur du festival avec humour : « Black Oya […] si ta maman ne t’avait pas mis au monde, je t’aurai mis au monde » a-t-elle dit maternellement avant la proclamation de la meilleure émission satirique. Cette dernière a été portée, par la voix de Tagne Kondom, à l’émission Comédie Presse sur Canal Deux Internationales. Par la suite, Antoine Djomo a rendu le prix du meilleur duo humoristique à One 2 One. Ce fut l’occasion pour Tagne Kondom et Fingon Tralala de rappeler les liens qui les unissent et de rassurer les fans par cette phrase : « The One 2 One is back pour des siècles et des siècles ».

Lire aussi: Formation gratuite en photographie

Mais le meilleur comeback a été remporté par Fingon Tralala qui en a profité pour dire la fierté qui emplit son cœur depuis son retour au pays. Enfin, le prix de l’artiste humoristique de l’année a été remporté par Ulrich Takam. Cette récompense lui a été remis par l’ensemble des artistes primés.

Au final, le Festival Carnaval de l’Humour a comblé les attentes. De la conférence de presse à la marche sportive en passant par le match de gala, le spectacle de l’humour et les Awards de l’humour, la fête a été belle.   

Vinkmag ad

Ruth Adjou

Read Previous

Présentation des 12 états de La concorde à Bolo

Read Next

La première édition du Woenyi Fashion Show redéfinit le style à travers cinq collections inédites

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
11 − 6 =


Translate »