« Mapanes » : Sur les pas d’une âme aventurière

Frank William Batchou auteur de "Mapanes"

Frank William Batchou auteur de « Mapanes »

Frank William Batchou est un journaliste, un bloggeur et surtout un écrivain de terrain. Sa dernière publication Mapanes. L’âme d’un aventurier est un recueil de huit nouvelles ou chroniques publié aux Éditions Muse. À travers cette œuvre, il partage quelques-unes de ces expériences et certaines observations. « Mystère », « Chuut !!! » « Jungle Village », « Pa(s)-radis », « Au-delà des vers », « Bayam-Sellam », « Goddy Leye », et « Teampopo » témoignent de l’engagement d’un écrivain naturellement sensible à la beauté des paysages et des pratiques culturelles et artistiques. 

Dans la peau d’un guide touristique, Frank William Batchou conduit le lecteur à la découverte de magnifiques lieux. Mapanes. L’âme d’un aventurier est un raccourci pour connaître le Cameroun à travers quelques sites touristiques et la joie de vivre de son peuple. Il les invite au village Mboué, situé dans le département des Haut-Nkam à l’Ouest du pays, pour découvrir The Jungle Village, un centre touristique où se pratique la pisciculture. Par ailleurs, il fait un clin d’œil à la fabuleuse histoire de Tarzan en rapportant son expérience d’explorateur au chute d’Ékom-Nkam à Melong dans le Moungo. La joyeuse balade se poursuit au-delà de nos frontières plus précisément au Nigéria.

Lire aussi: Arthur TONFO est un jeune écrivain camerounais, auteur du livre ‘Etudier et réussir: le secret des apprenants qui réussissent toujours! »

« Pa(s)-radis » raconte avec humour la mésaventure d’un journaliste devenu pousseur à Abuja. L’auteur compare délicatement cette ville à celle de Douala et de Yaoundé, en y ressortant les ressemblances et les différences. Si les capitales camerounaises sont plus chaudes en période festive que la capitale nigériane, les populations des deux pays font face au problème du délestage.

Mapanes. L’âme d’un aventurier est également un rappel mémoire. Il évoque des faits ayant défrayés la chronique comme la triste affaire du bébé volé de Vanessa Tchatchou dans « Mystère » et la foudroyante réponse du chef de l’État Paul Biya à ses opposants en 1992 à Douala lors de la crise socio-politique dans « Jungle Village ». Dans la même verve, cette œuvre dénonce des faits déplorables qui sont encore d’actualité. En donnant la parole à « mamy nyanga » à travers « Chuuut !!! » Frank William Batchou condamne, le silence face aux abus, l’inceste, le viol et la consommation de stupéfiants.

L’engagement de Frank William Batchou se traduit avec autant de fougue dans le social que dans l’art. L’écrivain cite plusieurs artistes et promoteurs de la littérature afin de défendre cette cause qui reste encore peut exploitée et peu soutenue au pays. Après une ballade « Au-delà des vers » on fait la connaissance de Marcel Kemadjou Njanke et de Goddy Leye. Le premier est l’initiateur des Éditions Livre Ouvert dont le siège est au marché Mboppi (Douala). Le second est le défunt bâtisseur du centre d’Art Contemporain ArtBakery à Bonendalé (Douala). Un vibrant hommage lui est rendu dans la nouvelle qui porte son nom : « Goddy Leye ». Ces hommes des Lettres ont organisé les premières éditions du Festival International de Poésie 3V.

Dans « Bayam-Sellam », on retrouve un Marcel Kemadjou Njanke transporté par la mission de populariser la littérature. Sous son impulsion, les mots sont posés au plus près des populations de Mboppi. En l’espace de quelques heures, le marché Mboppi se transforme en un gigantesque salon de littérature par la voie de chanteurs, de slameurs, de poètes et d’autres amoureux des belles Lettres. Ébloui par l’ambiance engendrée par ce festival en 2011, l’écrivain de Mapanes. L’âme d’un aventurier en fait le compte rendu dans le dernier texte de son recueil.

C’est avec plaisir que le lecteur découvre un poète dans l’âme aventurière de Frank William Batchou. Le trajet à travers les Mapanes s’achève à « Teampopo » sur un poème d’éveil de conscience. Il y fait le bilan de tout ce qu’il a appris de ses multiples rencontres.

À chaque nouvelle lecture de Mapanes. L’âme d’un aventurier il y’a à dire et à apprendre. Mais il y’a surtout à retenir et à comprendre. C’est un véritable chemin empreint de faits drôles, tristes et curieux que nous invitons tout lecteur à suivre.

Vinkmag ad

Ruth Adjou

Read Previous

À la découverte de la Galerie Zak Ndam : une mine d’or à la portée de tous

Read Next

En prélude à sa deuxième édition les IWA s’interrogent. Quel est le rôle de l’art dans la société ?

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
18 ⁄ 2 =


Translate »