Stéphane Kira : pour l’amour du dessin

Stéphane Kira : pour l’amour du dessin

Stéphane Kira : pour l’amour du dessin

Stéphane Kira de son vrai nom Stéphane Dipanda Etouke est un jeune artiste résident à Yaoundé. Né de Dipanda Etouke et de Dipanda Bakanè, il voit le jour en novembre de l’année 1996 à Edéa.
Stéphane Kira a vécu pendant un bon moment dans la ville d’Eseka dans le Nyong-Ekélé où il a passé tout son primaire et son secondaire. Le dessin était un de ses passe-temps et déjà au primaire, il avait l’habitude de reproduire des croquis de science au tableau. Comme la plupart des enfants de son âge, il était fan des dessins animés et c’est une fois au lycée que l’idée de faire ses propres dessins lui vint à l’esprit et que sa réelle implication dans le dessin commença à prendre vie. C’est ainsi qu’il débute comme illustrateur avec sa toute première bande-dessinée Les aventures de Stephane. Ses premiers lecteurs étaient dès lors ses amis et ses camarades de classe.

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Il continue ainsi jusqu’en seconde C où il forme un club de dessin au Lycée Classique d’Eseka. Après avoir rencontré d’autres élèves qui exerçaient dans des domaines différents, il s’aventure dans le portrait avec ses premières œuvres notamment Le proviseur de notre lycée. Malgré son talent évident pour le dessin, son père ne le soutenait pas dans ce domaine. Il trouvait que c’était une perte de temps et que ça troublait son fils à l’école car ce dernier y accordait beaucoup de son temps.
Une fois en Première D il a commencé à participer à des concours de dessins organisés lors des interclasses et des inter-lycées. La plupart du temps il remportait la première place de ces concours. Mais il lui arrivait aussi d’être deuxième.

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Après son Bac D en 2014, il a fait 2 mois à l’Université de Yaoundé I en Informatique avant d’aller à Bamenda afin de suivre une autre Formation pour 2ans. En 2016 il obtient son BTS en Conseil Agro-pastoral et il revient à Yaoundé juste après.
Ainsi, c’est depuis 2017 qu’il renoue avec la passion du dessin. Il s’y investi désormais avec plus d’acharnement qu’avant. Par ailleurs, il s’adonne essentiellement aux portraits en noir et blanc et aux illustrations.

Quelques réalisations.

Stéphane Kira a réalisé des portraits de plusieurs stars camerounais. Chaque fois, c’est pour lui un challenge car il est très exigent avec lui-même. Dessiner un visage notoire, nécessite une grande concentration et beaucoup de sérieux. Il sait qu’il ne peut pas dans ce cas se permettre trop de liberté puisque le but est que le dessin soit très proche de la réalité afin d’être identifiable. Il ne cesse pas cependant d’être un artiste puisque c’est important pour lui d’ajouter dans ses portraits une touche de différence. Et ceci ressort grâce aux outils (crayon, gomme, papier vierge) qu’il utilise et à l’atmosphère qui entoure le moment où il dessine. Cette atmosphère joviale lui permet de donner aux visages qu’il présente un aspect cool et relaxé.

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Les histoires que racontent les illustrations de Stéphane Kira s’inspirent des scènes de société. Mais la technique de dessin qu’il utilise est très proche de celle utilisée pour les jeux d’aventures et surtout pour les mangas. L’illustration lui permet agréablement de concrétiser son imagination. Il nourrit de plus en plus le désir de créer des BD hybrides qui pourront trouver échos autant en Asie qu’au Cameroun. Pour le moment il travaille encore sa technique et son style afin de proposer quelque chose de bien et d’original. Il a conscience du fait que le chemin soit encore très long pour lui. Néanmoins, il garde espoir et travail ardemment.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Suggestions de lecture sur le même sujet :

Si vous avez aimé le portrait de Stéphane Kira, nous vous proposons de lire aussi celui de deux talentueux:
Ben MAMA, artiste visagiste au crayon électrique.
Kobe Williams, un portraitiste sans pareille.
 
 
 
 

Vinkmag ad

Etienne TALLA

Éditorialiste-Fondateur-Directeur de publication à Mon Journal Scolaire/ Entrepreneur/ Rédacteur et contribution Web/ Communicateur/ Générateur d'idées nouvelles/ Distributeur de bonne humeur/ Orateur de second degré/ Contacts: +237 697.672.656 ou contact@tallartistik.com

Read Previous

J’ai vendu mon vote !!!

Read Next

Claude Rémy et l'art du compositing

4 Comments

  • J’ai l’impression de me redécouvrir….merci pour l’Article

    • Courage à toi mon pote. Le talent est déjà là. Il faut de l’effort, de la créativité et de l’accompagnement.

      • ????????????

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
23 × 7 =


Translate »